lundi 17 janvier 2011

Une brève histoire des jeux vidéos

Tiens donc, je me rends suis compte tout à l'heure qu'à force de travailler sur des trucs sérieux, ça faisait un moment que je n'avais pas posté de petits courts métrages ni de trouvailles sympas.

Je compte donc m'y remettre, en commençant avec cette petite vidéo, sans grandes prétentions, mais que je trouve plutôt bien faite. Alors ce n'est pas vraiment l'histoire du jeu vidéo, mais une espèce de petit panorama, en vue subjective. Et j'avoue que j'ai eu un petit frisson en écoutant la chanson du niveau de Ryu dans Street Fighter 2 sur la SNES.

History of Gaming from Florian Smolka on Vimeo.


Encore une fois, il s'agit d'une vidéo venue de Vimeo, qui est décidément LE site des vidéos créatives ! Si vous ne connaissez pas (j'en doute un peu quand même), je vous recommande vivement d'y aller tout de suite !

Pour le crédit des jeux :

Tennis for Two, Oscilloscope, 1958
Pacman, Arcade, 1980
Donkey Kong, NES, 1986
Sonic the Hedgehog, Sega Mega Drive/Genesis, 1991
Street Fighter II. SNES, 1991
Super Mario 64, Nintendo 64, 1996
Final Fantasy VII, Sony Playstation, 1997
Need for Speed: Hot Pursiut 2, Sony Playstation 2, 2002
Ecco the Dolphin, Sega Dreamcast, 2000
Super Smash Bros. Melee, Nintendo Game Cube, 2001
Wii Sports Golf, Nintendo Wii, 2006
God of War III, Sony Playstation 3, 2010
Rock Band, XBox 360, 2008

samedi 15 janvier 2011

Cartographie de l'éducation

Bonjour cher blog.

Nous sommes le 15 janvier, jour du DZ blogday, et ça fait une semaine que je travaille sur un billet qui montre à quel point l'éducation joue un rôle vital dans la société ! C'est vraiment un thème vaste, et il est difficile de rédiger quelque chose de concis, et d'agréable à lire pour des gens de passages, qui ne sont pas prêts à passer 30 mn devant leur écran d'ordinateur.

Au départ, je voulais partir sur le thème de l'émancipation intellectuelle, que je considère être le but ultime d'une éducation réussie. Car il faut bien le reconnaître, l'homme se croit, souvent à tort, naturellement intelligent ! Nous sommes tous persuadés que nos actes, nos choix et nos décisions viennent de nous, que nous sommes libres, et que nos idées nous appartiennent. Et j'insiste sur ce point, ceci est le grand malheur de l'humanité. Pourtant des illustrations simples de la vie de tous les jours viennent régulièrement nous démontrer le contraire, mais encore faut-il être capable de lire les signes. Il suffit pour s'en convaincre de voir comment les grands maîtres de la publicité arrivent à nous persuadé que nous voulons boire un coca, ou acheter des baskets nike. Le consommateur, en allant dans son magasin, est persuadé de faire un choix, puisqu'il suit ce que son inclination naturelle lui suggère. Et pourtant, cette inclination naturelle n'est que le résultat d'un matraquage incessant, et n'a rien avoir avec un choix réel. Cet exemple anodin n'est que l'arbre qui cache la foret, et long est le chemin qui permet de se regarder agir, et prendre conscience de ce non-choix !

Mais ce sujet est très complexe, et je ne souhaite pas encore trop le développer. J'ai donc à un moment pensé attaqué un sujet plus simple : le rôle de l'école dans l'éducation. J'entends très souvent, et un peu partout, que l'école et l'université échouent à former des gens qui savent s'intégrer dans le monde professionnel. Et la solution est de professionnaliser encore plus les filières, afin que les élèves acquièrent des compétences bien ciblées et soient opérationnels immédiatement, et donc recrutables immédiatement... Et là j'ai envie de rire. Je pourrai en effet rédiger un beau paragraphe sur l'idiotie de ce raisonnement, et développer sur le fait que malheureusement les gens qui prennent les décisions concernant l'éducation ont souvent des visions étriquées du sujet. À la place, je peux simplement me demander ce qui est le plus intéressant sur long terme : apprendre à celui qui a faim à pécher, ou juste lui donner un poisson. L'un des gros problèmes dans l'éducation institutionnelle, et ceci est le cas dans différents pays, c'est de penser que son rôle est d'apprendre aux gens des recettes toutes faites sur comment faire ceci ou cela. il faut apprendre tel théorème, il faut retenir telle date, il faut savoir manipuler tel outil... On veut apprendre beaucoup de choses à l'élève, mais personne ne s'est encore dit qu'il fallait peut être commencer par leur apprendre à apprendre. Résultats : je vois débarquer en première année de fac plusieurs étudiants, qui arrive en connaissant 2,3 trucs, mais qui n'ont aucune méthode de travail, aucune vision globale, et qui échouent lamentablement aux examens.

J'avais même pensé aller un peu plus loin, en insistant sur le fait que l'école devrait avant tout chercher à former des citoyens autonomes et responsables, ce qui aurait permis de déborder un peu sur le problème de l'émancipation intellectuelle.

Je voulais également souligner l'autre rôle de l'école, qui est aussi d'une extrême importance, et qui consiste à lutter contre le déterminisme social. Qu'est-ce qu'est me direz-vous ? et bien simplement le constat que le milieu social dans lequel on grandit joue énormément sur les différents parcours possibles. Il suffit de constater que les enfants d'ouvriers sont plus souvent ouvriers, que dans les amphis de médecine il y a beaucoup d'enfants de médecins, et qu'il y a peu de gosses de riches qui deviennent éboueurs ! C'est ça le déterminisme social : les gens naissent libres et égaux en droits, mais avec des dés pipés d'entrée de jeu. Un système éducatif efficace est un système qui sait s'occuper de tous, et pas que de ceux qui sont déjà bien parties. Il est amer de constater que ce système efficace est encore loin.

Arrivé à ce stade, je me dis que j'ai déjà largement de quoi faire, et il m'est très difficile de choisir un angle d'attaque, puisque j'ai envie de tout traiter d'une part, et mon côté perfectionniste me pousse à retenir la publication de ce que j'ai écrit, parce que je ne suis pas encore satisfait. Et là tout bascule, il se passe des choses graves, les gens manifestent en Tunisie, puis des émeutes éclatent en Algérie. Et là encore, il y a beaucoup de choses à dire, qui sont en lien direct avec le thème de l'éducation. Et c'est sur ça que je travaille depuis une semaine. L'éducation joue ici au moins à deux niveau :
  • Tout d'abord, certains s'étonnent et réprouvent le fait que la jeunesse algérienne manifeste violemment. Et j'en fais partie. Mais ce qui m'embête, c'est quand les gens disent qu'ils ne comprennent pas. Et pourtant, comment voulez-vous que des gens qui ont été éduqué par un système défaillant aient la moindre idée de comment faire une révolution propre. La violence est souvent le signe de l'incompétence, et de l'impatience. Si je confronté à un problème, et que je ne vois aucune solution, aucune échappatoire, alors le réflexe premier est de tout casser. Il ne faut pas oublier qu'à la base, nous sommes des animaux, mus par des émotions, et non par la raison. La raison et la réflexion s'apprennent, et sont le reflet d'une certaine éducation. 
  • Ensuite vient le point du changement ! Et c'est sur ce point que j'ai passé une semaine à écrire 5 pages, que j'ai fini par juger indigestes. Je suis donc en train de tout reprendre, avec une approche différente. Il est trop tôt pour en parler, mais j'espère finir d'ici la semaine prochaine. Donc je n'en parle pas plus.
Bref, ce DZ blogday aura le mérite de m'avoir fait sortir de la physique, en essayant de réfléchir à la meilleure façon d'exprimer mes idées sur des sujets complexes, ce qui est en fin de compte le but de ce blog ! J'espère malgré tout avoir réussi à montrer à quel point ce sujet n'est pas trivial, et mérite une réflexion de fond. Il s'agit après tout ni plus ni moins que de l'avenir de l'humanité.

En bonus, j'ai pris le temps de faire une petite carte de quelques idées introduites ici, afin que chacun puisse se faire une petite image dans un coin de sa tête.


mercredi 5 janvier 2011

Quelques vidéos pour apprendre sur internet en 2011

Cher blog, et amis lecteurs (lectrices), quelque chose d'incroyable m'est arrivé récemment, pour célébrer le passage de la nouvelle année, j'ai pris des vacances \o/.

Alors oui ce n'était que 3 jours, mais 3 jours bien remplis. Je suis allé à la montagne dans les Alpes, la neige, pour faire une belle randonnée en raquette, c'était sportif et vraiment agréable. Je suis donc de bonne humeur, voir d'humeur sociable (c'est très rare), et j'en profite donc pour faire le traditionnel :

Bonne année, Joyeux Noël et Saha Aïdkoum (en retard ou en avance c'est selon!)

Pour répondre à ce grand blogueur Algérien qu'est iChaib (non je connais pas sa taille en vrai), cette année 2010 a été très chargée pour moi, puisque je me suis marié (désolé aux lectrices), je ne suis officiellement plus étudiant (après 8 ans), et j'ai obtenu le titre de docteur es sciences physiques... Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est une année dont je me souviendrai !

L'année 2011 est là, avec son lot d'incertitudes, et comme toujours, mon unique objectif est de devenir le maître du monde, riche et célébre, prix nobel plus intelligent (j'avais annoncé la couleur dès le début)! Et comme j'écume internet depuis plusieurs années déjà, j'ai trouvé des endroits très sympa qui permettent de suivre le bon chemin (car le chemin mes amis est bien plus important que la destination).

Ayant remarqué que les gens n'aiment pas lire, surtout quand ça dépasse 10 lignes, je vais surtout poster les liens vers des vidéos ! en général ça passe mieux ! (toujours ce maudit principe de moindre action, promis y'a un billet dessus qui est en préparation). Le seul hic, c'est que pour l'immense majorité des liens, il faut connaître un minimum d'anglais. Mais pour ça aussi il y a moyen de trouver un remède sur internet ;)


Bien entendu, cette liste est non-exhaustive, et je posterai peut-être plus tard des compléments, si j'y pense (je n'ai pas encore le réflexe de bloguer tout ce qui bouge). Je vais essayer d'aller du plus général et accessible au plus technique :

L'auteur

Ma photo
Blog à caractère expérimental, servant de support de réflexion et d'expression à un robot de l'espace !

Dozosphère