mercredi 31 août 2011

Fin de ramadan violente à Alger : des musulmans sauvagement attaqués par un short

Le ramadan touche à sa fin partout dans le monde. C'est malheureusement cette période de joie et de festivité que des ennemis de la nation et de la foi ont décidé de lancer un dangereux attentat au centre d'Alger.

Ne faisant montre d'aucun scrupule, un jeune kamikaze s'est enchaîné à une jeune fille en short, et est allé directement menacer les pauvres algérois qui profitaient de leur soirée de repos méritée après la dure journée de carême qu'ils avaient traversé.

Il faut savoir que ses pauvres gens, ont une vie très dure, particulièrement en ce mois de ramadan. Ces gens-là doivent faire face à une vie professionnelle très prenante. Après un réveil très matinal, généralement vers 10 ou 11 heure, le travailleur doit lutter contre ses démons pour pouvoir rester assis à son bureau et faire son travail qui consiste à faire semblant de travailler en attendant de pouvoir rentrer chez lui.

Après 4 ou 5 heures d'intense concentration à fixer une feuille de papier, et à jouer avec l’agrafeuse, une nouvelle épreuve, encore plus terrible que la précédente, commence : la course pour rentrer le plus tôt possible à la maison. Car comme chacun le sait, le mois du ramadan est le mois de la nourriture. C'est le mois où chacun vérifie qu'il peut acheter plus de nourriture qu'il peut en manger, car seule la honte attend ceux qui ont une table vide à la fin du repas.

La tradition impose aux femmes d'étaler leurs connaissances culinaires, dont le critère de jugement le plus important est la durée qu'a pris un plat à confectionner. Là réside la magie du ramadan, multiplier par au moins 2 le temps de cuisson de tous les plats. C'est d'ailleurs la raison principale qui est évoquée lorsqu'un pauvre étranger inculte ose demander pourquoi les gens quittent le travail aussi tôt. Le malheureux, il ne comprend pas qu'on ne peut pas bâcler le pliage de bouraks... Surtout quand les aliments ont coûté dix fois leur valeur réelle à acheter. Il faut en prendre soin !

Le ramadan est le mois de la piété, de la patience, et l'introspection. Et de la même façon que le jeûne est fêté par le gaspillage de nourriture, ces notions sont elles-mêmes célébrées haut et fort par les pratiques contraires. Des concours d'insultes sont régulièrement organisés dans la rue, au détour d'un carrefour. Chacun essai d'enchaîner des combinaisons d'insultes afin d'avoir le privilège de passer en premier. Les plus virils peuvent aller jusqu'à faire des combos insultes+coups de points, tandis qu'en face on tente le combo-breaker avec une arme blanche. Tout ce qui se met entre eux et leur route vers la cuisine est un ennemi potentiel. C'est le mois où les comportements violents explosent un peu partout, et où chacun ne se soucient plus que d'une seule et unique chose : remplir son ventre.

Remplir son ventre devient la seule et unique raison de vivre de tous. Et tous les comportements irrationnels auxquels on assiste sont excusés à cause de cette cause nationale. Il y a plus de blessés à l'hôpital, le guichet de l'administration est fermé, les accidents de la route grimpent... tout ça c'est normal, il fallait les laisser aller manger.

On comprendra alors qu'après une longue journée de piété, de patience et d'introspection, le choc de la vue d'un short a ruiné la vie de tous ses musulmans qui ne demandaient qu'à fêter dignement leur religion. Ce short est une insulte à toutes les valeurs du ramadan. Plusieurs personnes ont rapporté de graves brulures à la vue d'un genoux trop réfléchissant. Peut-être a-t-il réfléchi le reflet de chacune de ses personnes ? Peut-être ont-elles pris conscience l'espace d'un instant de l’irrationalité de leur comportement ? Peut-être se sont-elles dit que quelque chose ne tournait pas rond dans ce ramadan, et qu'il fallait changer quelque chose à toutes ces habitudes ?

Il est clair que quelque chose doit changer dans cette folie, la fille a été sommé de mettre un pantalon...

L'auteur

Ma photo
Blog à caractère expérimental, servant de support de réflexion et d'expression à un robot de l'espace !

Dozosphère