dimanche 10 avril 2011

TEDx Alger 2 : un commentaire

À lire certains échanges ici et là, j'ai l'impression que certains ne réalisent pas à quel point l'absence du livestream est grave !

Certains me disent que le TEDx s'est bien passé, et qu'il ne faut pas juger sur un petit problème technique.

Les gens, relisez bien mon titre SVP : "Alors ce Tedx Alger ?"

Je ne suis pas entrain de critiquer le TEDx, je suis entrain de critiquer le fait que je ne puisse pas critiquer le TEDx ...


Dois-je rappeler qu'on parle de TEDx ? pas de la conférence algéro-algérienne sur je ne sais pas quoi ! Cet événement ne s'adresse pas uniquement aux algériens, mais vise une audience internationale.


Les critères sur lesquels ces conférences sont jugées ne sont pas les mêmes que celles auxquelles on est habitué quand on fait une réunion entre étudiants ou entre professionnels d'un secteur !


Quand je parle de frustration, je ne parle pas de la frustration de ne pas pouvoir assister et ne pas avoir le live comme compensation (quoique), je parle de la frustration d'imaginer des non-algériens passer par-là et se dire, tiens un TEDx à Alger, voyons voir ce qu'il se passe dans ce pays inconnu, dont l'image internationale est un mix entre barbues sanguinaires rétrogrades et politiciens corrompus ! Entre algériens, on se connait, les autres eux ne nous connaissent pas. Ils ne savent ce qu'est le CERIST ou Algérie Telecom ! Ils cliquent et voient un écran noir, POINT.


On peut se chercher et avoir les meilleures excuses du monde, ceux qui étaient là et qui connaissent les organisateurs peuvent trouver que c'était le meilleur show du monde, l'inconnu de passage lui garde l'image d'un écran noir, et d'un pays déficient technologiquement.

J'ai parlé de TEDx Carthage, ce n'est pas par hasard. Tout le monde a trouvé ça magnifique, on en a parlé sur des sites d'actualités de différents pays. Mais ça n'arrivera certainement pas au TEDx Alger !

Quand on vise l'excellence, on ne se satisfait pas d'un échec ! on n'essaie pas de se dire que c'est pas grave avant de passer à autre chose...

Parce que pour ceux qui ne l'ont pas encore compris, ce qui m'a poussé à écrire le précédent billet n'est pas l'absence de live, c'est bel et bien les messages des gens que j'ai lu sur twitter essayant de rejeter la faute ailleurs. Ce qui m'a gêné, ce n'est pas qu'il y ait un problème technique, mais les comportements APRÉS le problème technique. Cette vitesse avec laquelle les gens se sont dépêchés de chercher des justifications pour déresponsabiliser l'équipe sur place. Et c'est la raison pour laquelle j'ai tenu à préciser que je n'étais pas forcément en colère contre les organisateurs, mais et je me cite : " je suis en colère contre les critères d'excellences de tout un peuple ! "


Je veux que chacun retienne cette phrase et uniquement cette phrase. Et médite dessus très sérieusement. Il y beaucoup de travail encore, mais ce n'est pas en visant en bas qu'on arrivera en haut !

L'auteur

Ma photo
Blog à caractère expérimental, servant de support de réflexion et d'expression à un robot de l'espace !

Dozosphère