mercredi 23 mars 2011

Cute cat et révolutions

Je suis en ce moment en train d'écouter le live de la nuit "dégage" sur radio nova, en partenariat avec OWNI (une radio bien avec un site d'information bien).

Plusieurs sujets très importants ont été et sont (au moment où j'écris) abordés, en lien plus ou moins directe avec les révolutions dans le monde arabe. Mais pas que...

Un jour peut-être, je reviendrai sur tout ça (encore un truc à rajouter sur la liste des sujets à traiter, je commence à ne plus savoir où donner du clavier, mais bon). Mais là, à chaud, je veux partager une petite réflexion entendue, que j'ai trouvé assez pertinente.

Il s'agit de la théorie des cute cats, développée ici sur le blog de son auteur Ethan Zuckerman.

Je cite le préambule pour vous donner envie d'aller lire :
Web 1.0 was invented to allow physicists to share research papers.
Web 2.0 was created to allow people to share pictures of cute cats.
le web 1.0 a été inventé pour que les physiciens partagent leurs travaux, et le web 2.0 pour que les gens partagent les photos de leurs chats. Oui les chats, vous savez ceux qui ont envahi facebook et qui ont noyé les différentes causes et luttes sous un bruit trop lol.

Le lien avec la révolution ?



Une dictature bloque internet. Mais les gens veulent voir des photos et des vidéos de chat, et vont tout faire pour atteindre leur objectif. C'est une nouvelle contrainte qui les pousse à apprendre de nouveaux gestes, comme utiliser des serveurs proxy, et contourner la censure. Ce faisant, ces gens, lorsqu'une révolution éclate, maîtrisent des outils essentiels pour s'organiser et être efficaces. Et la dictature tombe !

C'est le scénario qui est arrivé en Tunisie, parce que la censure a touché des sites tels que youtube et dailymotion, qui sont des supports à la fois de lolcats et de vidéos subversives.

Et c'est là que la superiorité de la Chine saute aux yeux. Non seulement ils ont une censure efficace, mais ils ont surtout leurs propres youtube et cie. Par conséquent la majorité des internautes ne ressent pas le besoin d'aller explorer des territoires numériques interdits, ni d'apprendre les gestes qui sauvent durant la révolution. Et si elle éclate, ils seront beaucoup moins efficaces dans ce cas, et ne pourront pas exploiter pleinement les outils du web 2.0 comme dans le cas des révolutions tunisiennes et égyptiennes, à condition toutefois qu'ils soient au courant qu'une révolution éclate, ce qui est délicat si ils n'ont pas accès à la bonne partie du réseau.

Alors bien sûr, ce n'est pas tout. Différents paramètres font qu'une révolution réussit. Si les États-Unis ne veulent pas faire pression pour qu'un pays ami accueille le dictateur, ça l'oblige à s'accrocher jusqu'au bout, et alors ils sont "obligés" d'intervenir militairement ! Mais c'est une autre histoire...

En tout cas, je trouve cette idée très intéressante, et je personnellement je pense qu'elle mérité une certaine attention, puisqu'elle explique comment faire acquérir les bons réflexes aux gens à leur insu !

L'auteur

Ma photo
Blog à caractère expérimental, servant de support de réflexion et d'expression à un robot de l'espace !

Dozosphère