dimanche 27 février 2011

La blogosphère algérienne vu de l'espace


Hier a eu lieu le 1er Dz BloggingDay, une initiative de personnes (d'une personne ?) vraiment très motivées pour faire émerger une véritable blogosphère algérienne, qui est encore selon moi à un stade embryonnaire, et qui, souhaitons-le, fera de beau bébés d'ici quelques années.

Pour les plus courageux et les plus patients, il y a les archives du live streaming qui restent disponibles sur ustream, mais je préviens tout de suite, la qualité est vraiment pourrie, surtout au niveau du son, puisque la captation vidéo (si si c'est comme ça qu'on dit) s'est faite avec la webcam et le micro d'un portable. À certains moments, on peut entendre quelques débats intéressants, mais il faut les trouver ! Comme c'était la première, on va dire qu'on n'a rien vu, et je suis sûr que la prochaine fois tous les moyens seront mis en œuvres pour pallier à ce genre de problèmes techniques.



Internet en Algérie


Le web algérien est encore un vaste chantier, et accuse quelques années de retards sur le reste du monde. Quelques éléments pour s'en convaincre :

  • Les sites des institutions sont vraiment d'une médiocrité consternante. Et je suis encore loin de la vérité. Je n'ose pas donner de liens, parce que la santé mentale de mes lecteurs me préoccupe et je ne veux pas les exposer à ce genre d'horreurs. Il doit y avoir facilement 15 ans de retards.
  • Les sites internet de la presse papier. Jusqu'à il y a peu, aucun ne connaissait le RSS ! Heureusement el-Watan s'y est mis, et c'est le seul journal papier algérien à avoir fait un réel effort (je fais la distinction avec des sites d'informations entièrement en ligne comme dna-algérie et algérie-focus par exemple). Mais le problème n'est pas entièrement réglé, puisqu'en tapant "journaux algérie" sur google, je ne vois absolument aucun journal algérien dans la première page. j'ai fait le test avec "journaux français", et là je vois quand même libération, le monde et le figaro !
  • Le taux de pénétration en Algérie est encore très bas, surtout comparé à nos voisins marocains et tunisiens, qui ont une longueur d'avance sur nous. Sur le internet world stats, on peut lire un minuscule 13,6 % !!! À population équivalente, le Maroc nous met un joli 33% dans la gueule. À titre comparatif, les Philippines ont un taux de 90%. Je vous épargne les stats facebook, qui sont également disponible quelque part (j'ai la flemme de chercher), et qui donne les mêmes conclusions.
On part de loin !

Le blogging en Algérie


Je n'ai découvert que récemment l'existence de quelques dizaines de blogs intéressants, qui sont maintenant dans mon google reader. Quelques dizaines, c'est peu, mais il paraît que ça progresse de jours en jours, d'autant que c'est de plus en plus facile de nos jours d'ouvrir un blog, et sans le moindre coût à supporter !

Parler de façon qualitative d'un sujet pareil, c'est sympa, mais ça n'apporte pas grand chose. Alors on va se pencher sur le quantitatif, les chiffres (yeah I like it). Il y a des statistiques intéressantes sur le blog de Riad Benguella, qui est entre autre derrière l'agrégateur de blogs 100% algérien: Bloginy, d'où les statistiques doivent certainement provenir.


On y lit entre autres qu'il y a 159 blogs, alors qu'on peut lire sur la page d'accueil de wikio :" Informations en continu de 378625 médias et blogs". La courbe d'évolution semble suivre un loi linéaire (aïe!) (la façon dont la courbe est représentée ne permet vraiment de traitement quantitatif, mais je comprends que tout le monde n'a pas un background scientifique :p), avec un taux de 100 blogs sur 9 mois. À ce rythme, on atteindra le chiffre de wikio dans... 2868 ans ! Bien sûr tous ces 378625 ne sont pas des blogs, mais même si ils ne sont que 10% du total, ça fait toujours 286 ans !

La loi linéaire témoigne surtout d'une chose : il n'y pas de processus de contagion, pas d'effet buzz, pas d'épiphanie soudaine. Dans le meilleur des cas, on devrait voir une progression exponentielle, qui veut dire que la variation est proportionnelle au nombre de blogs !!!

Quelques comparaisons


les statistiques ci-dessus sont intéressantes, mais incomplétes, et surtout présentées avec un à-priori un peu trop optimiste (attention : l'optimisme c'est bien ! et c'est grâce à ce genre de personnes qu'on peut basculer d'une droite à une exponentielle ;) ).

J'ai donc décidé de me livrer à quelques comparaison de chiffres que je me suis procuré grâce à... mon google reader. je préviens tout de suite, ça va être le même genre de chiffre à l'emporte-pièce que plus haut, puisqu'il n'y pas de moyen à ma connaissance pour importer ce genre de chiffre de façons rigoureuse...


  • À ma droite, le dossier dz_blogging : 28 blogs, un taux de mise-à-jour légérement inférieur à 20 articles/ jour, soit moins d'un article par jour et par blog. Le nombre moyen d'article par blog (actif) et par mois est entre 2 et 5, soit un peu mois d'un article par semaine. Au passage, beaucoup de blogs ont une fréquence de publication très irrégulière, avec parfois 15 articles sur 1 mois et rien sur plusieurs semaines.
  • À ma gauche, le dossier Divers, qui regroupe majoritairement les blogs francophones généralistes. J'utilise d'autres répértoires pour les sciences, la culture, les news, le cinéma (j'aime quand les choses sont bien rangées ^^) qui sont des catégories qui n'existent pas dans le web algérien (oui c'est triste).  J'ai relevé une moyenne de 40 articles/jours pour 25 blogs, ce qui fait à peine moins de 2 articles/jours/blogs (qu'on peut aussi écrire pour ceux qui ont la fibre scientifique : articles.jour^-1.blogs^-1 :D ). Bien sûr c'est une moyenne, et là-dedans il faut compter des blogs comme celui de Korben, qui publie 3 articles/jour quand il n'a pas accès à internet. Pour les fréquences de mise-à-jour, la moyenne semble être aux alentours de 3-4 articles/semaines/blog. une fréquence beaucoup plus élevée donc, et surtout des publications qui arrivent avec une régularité incroyable.

Vous avez dit professionnel


Le blogueur algérien n'est pas un blogueur professionel, il ne blogue pour l'argent. À ma connaissance, il y a deux façons de vivre de son blog

  • Avoir une forte audience, afin de maximiser les revenues publicitaires d'une part, et éventuellement faire de l'affiliation. C'est que font notamment tous les gens qui ouvrent des blogs de niches.
  • Avoir une activité professionnelle, et utiliser le blog comme vitrine afin d'attirer les clients.
Et pour différentes raisons sur lesquelles je n'ai pas le courage de m'attarder (non mais j'ai des trucs à faire aussi), aucune de ces pratiques n'est envisageable à grande échelle en Algérie !

Une question de profil

Le blogueur algérien est un jeune, un peu branché, un peu "geek", issu d'un milieu NON modeste, qui a accés à la technologie et à internet. Il y a dans le lot beaucoup d'étudiants. C'est donc un public jeune, qui explore encore le champ des possibles, avant de passer à l'action. Mais on est loin du phénomène de masse. Nulle doute que d'ici quelques années, et grâce à ces gens pleins d'enthousiasme et d'optimisme, on voit apparaître des choses de qualité.

Petit à petit, le taux de pénétration de l'internet augmentera, donc plus de gens auront la possiblité de blogger. Si il y a plus de gens, alors les moyens techniques seront développés, et si les moyens techniques sont développées, ça fera plus de gens etc, et ainsi le cercle vertueux sera enclenché, et la loi exponentielle prendre le pas.

Et ce jour-là, on se souviendra que certains ont tout fait pour que ça devienne réalité, saluons donc les gens de Bloginy, et n'oublions pas au passage le jam-mag, le seul vrai webzine algérien pour "geek", et surtout sa rédactrice en chef qui a tout fait pour concrétiser le Blogging Day.

L'auteur

Ma photo
Blog à caractère expérimental, servant de support de réflexion et d'expression à un robot de l'espace !

Dozosphère